Les retards de paiement tuent les PME

1128439_les-retards-de-paiement-tuent-les-pme-133967-1_660x350pLes retards de paiement ont coûté 15 milliards d’euros de trésorerie aux PME en 2013, selon la Banque de France. Ils seraient la cause d’une faillite sur quatre. Un mal qui ronge l’économie française.
S’il n’est pas soigné, un panaris peut être mortel. Les délais à rallonge et les retards de paiement ont tout du panaris de notre économie. Un mal bénin s’il est pris à temps, mais qui, traité à la légère, tourne à la septicémie. Nous en sommes là.

« Le solde du crédit interentreprise atteint son niveau le plus haut depuis 2007 » titre la Banque de France dans son rapport qui vient de paraître sur l’année 2013. La situation est donc pire qu’avant la mise en application de la loi LME début 2009, qui limitait la durée maximale des délais de paiement à soixante jours.

Deux chiffres atterrants suffisent pour décrire la réalité sur le terrain. Selon la Banque de France, en 2013, les retards de paiement ont coûté 15 milliards d’euros de trésorerie aux PME qui en ont un besoin vital. Par voie de conséquence, les retards de paiement sont la cause directe d’une faillite sur quatre, selon Altares.
En savoir plus sur lesechos.fr

Publicités
Cet article, publié dans finance, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s