Freelance, auto-entrepreneurs, slashers : doit-on dire adieu au salariat ?

freelance_paysage« L’un de mes salariés a commencé en freelance et on a réussi à l’embaucher derrière. » Marion Carrette, fondatrice de la plateforme de location de voitures entre particuliers Ouicar, l’admet : elle doit régulièrement convaincre ses collaborateurs d’accepter de signer un contrat de travail classique. « C’est de plus en plus dur de les recruter en tant que salariés », s’amuse-t-elle sans leur jeter la pierre. Un temps employée, l’entrepreneure a du mal à répondre lorsqu’on lui demande ce qu’elle regrette de ses années de salariat.

Article complet : ici

Publicités
Cet article, publié dans entreprise, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s