Les « fintech » françaises, nouvelles coqueluches du capital-risque

le-crowdfunding-pour-faciliter-l-acces-au-creditAujourd’hui, les « fintech », ces startups spécialisées dans les technologies financières, et qui se font fort de révolutionner l’industrie bancaire, semblent synonymes de terre promise pour les investisseurs. Au premier semestre, les fintech françaises ont ainsi fait une entrée, sinon fracassante, du moins remarquée, dans le « top 5 » des secteurs de prédilection des fonds de capital-risque. D’après les calculs du cabinet d’audit EY, sur les 759 millions d’euros investis par le capital-innovation dans des startups françaises au cours de la première moitié de l’année, 56 millions, soit 7% du total, sont allés à des fintech. Et plus particulièrement à desplateformes de« crowdlending », via lesquelles tout un chacun peut prêter de l’argent à des particuliers ou à des PME.

Article complet  : ici

Publicités
Cet article, publié dans entreprises, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s