Le faux débat sur la « flexibilité de l’emploi »

000155205Le débat sur le lien entre la flexibilité du marché de travail et le niveau d’emploi est aujourd’hui obscurci par une confusion entre deux questions qu’il faut soigneusement distinguer.
Le premier est de savoir si la flexibilisation du marché du travail modifie son degré de réactivité, et la seconde concerne son effet sur le volume de l’emploi.
Sur le premier point, l’idée consiste à avancer que la flexibilité augmente la vitesse d’ajustement de l’emploi à la demande. On assisterait donc à une plus grande rotation sur le marché du travail. Intuitivement on est tous ou presque d’accord pour accepter cette idée, si toutefois elle se vérifie dans la réalité. Or, une étude sur la question a le mérite d’exister, celle de Cadiou Guichard (1999), toujours d’actualité sur cette question presque physique. Il constate en effet que l’on ne trouve pas de véritables supports à l’hypothèse qu’une réglementation plus libérale du marché du travail conduit à plus de flexibilité salariale et à un ajustement plus rapide de l’emploi au niveau macroéconomique. Le délai d’ajustement de l’emploi est comparable en France, aux Pays Bas et en Italie alors que ces pays ont des niveaux de règlementation très différents. Les différences d’ajustement entre pays européens ne correspondant donc pas à des réalités institutionnelles linéaires et simplistes.
Article complet  : ici 

Publicités
Cet article, publié dans entreprise, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s